VULGATE CENTER REIMS

©VulgateCorp

Edit by Léna Stroppa

Le guide anti-spoil ou comment éviter de se faire divulgâcher

Entre nous, si vous vous connectez sur les réseaux, c’est que vous l’avez cherché !



Au moment où Netflix est à son apogée et que le nombre de séries se multiple pour satisfaire toujours plus notre envie d’évasion, nous sommes de plus en plus à faire la guerre aux « divulgâcheurs ». Oui, le terme est bizarre ! Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit de la nouvelle façon d’exprimer notre déception lorsqu’on vient d’apprendre l’information clé d’une série, d’un film ou d’un jeu contre notre volonté. Ce sont nos amis les québécois qui sont à l’origine de ce nouveau mot. Toujours fidèles à eux-mêmes, l’idée était de trouver un équivalent français au fameux « spoiler », et ils se sont montrés plutôt créatifs. Effectivement, divulgâcher résulte de la contraction des verbes « gâcher » et « divulguer ». Si seulement nous avions le pouvoir de ne pas entendre ce que l’on ne veut pas savoir, ce serait topissime. Or, nous sommes quelque peu démunis en termes de magie et il nous faut jouer d’astuces diverses pour parer nos petits problèmes existentiels. Qui a envie de connaître la fin d’un film avant de l’avoir vu ? Personne je crois. Mais à l’inverse, qui a envie de vous divulgâcher ? Pleins de petits malins qui meurent d’envie de vous faire rager.


Alors voilà, la première façon d’éviter le spoil c’est de suspendre la fréquentation de ses réseaux sociaux afin de ne pas tomber sur les meilleurs extraits, sur les tweets élogieux à propos d’une scène culte ou de cliquer sur le tag de l’enfer. Nous sommes d’accord, cela peut être contraignant, mais c’est bien l’étape cruciale par laquelle vous devez vous efforcer de passer dès la diffusion de votre série ou de la sortie de votre livre. Et si vraiment cet effort est au-dessus de vos forces, alors on met au moins sous silence toutes les notifications.


Le Web et ses réseaux représentent un milliard de petits pièges à éviter pour ne pas tomber

sur ce que l’on ne veut pas voir. Mais ils ne constituent pas la seule source de spoil. Eh oui, méfiez-vous de votre entourage ! Il est certainement véridique qu’il ne veut que votre bonheur mais s’il peut vous charrier de temps à autres, il ne va pas se gêner. Ce sont parfois vos amis ou votre famille qui incarnent la plus grande menace en termes de spoil. Alors usez d’ingéniosité pour ne pas les tenter de passer à l’acte. Gardez votre langue dans vos poches et retenez-vous de parler de votre envie de visionner un épisode ou d’avancer dans votre lecture. Et si ces derniers ont l’idée géniale de persister à vous divulgâcher, osez le chantage. Certes, c’est une méthode vicieuse en soi, mais finalement, ne sont-ils pas aussi vicieux que vous dans leur démarche ? A vous de voir où est votre intérêt ! Mais tout dépend aussi de votre propension à réagir au spoil. Certains d’entre nous peuvent surréagir à un

spoil au point d’effrayer son interlocuteur. S’imposer à parfois du bon lorsque l’on veut que ses choix demeurent respectés. On a tous cet ami ou ce collègue particulier qui frôle la crise de nerfs à cause de la divulgation d’une donnée censée rester secrète jusqu’à ce qu’il regarde l’épisode. C’est peut-être vous, vous et moi… ou bien toi qui prends un malin plaisir à torturer tes amis.


Mais n’oublions pas que parmi nous, il existe des divulgâcheurs qui le sont devenus par pure vengeance. Alors rendons-nous un grand service à tous, cessons le spoil au profit de suggestions plus réfléchies…. Devenons les divulgâcheurs de demain !

13 vues